lundi 28 juillet 2014

"Nous sommes rois et reines de nos maisons" Où est le roi? Suis je donc la seule à régner dans ce lieu? L'expression totale me condamne à une forme de solitude. Mes mots sur les murs ne laissent pas la place au roi d'avoir ses propres mots. En tout cas c'est ce que j'imagine et pourtant je n'arrive pas à m'empêcher de les écrire, de dessiner partout. Pourquoi avons nous si peur de la solitude? Elle nous ramène à notre propre vulnérabilité, à notre mort et au silence. Ces mots empêchent le silence. Un jour je partirai de cette maison et je n'aurai plus besoin de mots sur les murs pour combler le vide.



Photo Eric Demelis
photo Catherine Roelant Beyer