mercredi 23 juillet 2014

Et cette façon d'écrire sur les murs comme on griffonne au téléphone en y couchant nos confessions intimes, nos doutes et nos peurs. C'est pour les sortir de la tête, pour toujours me rappeler à la réalité, poser mes yeux lorsque je me trouve seule sur des questions.C'est une forme d'action, un calmant.(Photos la Fotogresse)