jeudi 14 août 2014

Texte de Laurent Briet sur mon travail


Caroline Dahyot n'est pas une artiste. Elle est l'Art.
Caroline vomit la vie. Elle la sue par les pores, les yeux et les mains. Cristalline, Caroline adoucit et purifie cette énergie primitive ; elle l'enrobe dans un festival de couleurs, de sens et de profondeur.

Dans ses oeuvres, Caroline ne se contente pas d'observer, de dépeindre l'être humain. Elle incarne l'humanité. Il y a dans son travail tant de compassion et de recul que l'intime en devient universel, que le détail presque invisible devient le point central de sa réflexion.

Caroline n'a pas de réponse à ses éternelles questions. Elle nous renvoie sans jugement à nos choix, à nos aspirations. A travers ses interrogations, elle se fait le reflet de nos propres questionnements, de nos schémas mentaux, de nos conditionnements. En soi, ses questions sont déjà une réponse.

Avant tout, Caroline est humaine. Ses failles, ses défauts, ses espoirs jaillissent de ses créations, exorcisent le passé, apprivoisent le futur. Avec bienveillance. Toujours.

Son travail ne fait qu'un. Avec elle, avec l'univers. 
La fragilité, la recherche de vérité,
la Vie livrée tel un fardeau et un cadeau,
les contradictions et les erreurs objectivées et valorisées,
l'Amour offert inconditionnellement...
l'Humanité, dans sa beauté et sa noirceur, prend sens et forme sous ses doigts.

Caroline n'est pas une artiste. Caroline est bien plus que cela.
Caroline EST.