dimanche 30 novembre 2014

A ne pas avoir de remparts on mets l'autre dans le rôle soit de bourreau soit de protecteur. Ni l'un ni l'autre ne sont des rôles agréables. La maison ne pourrait pas non plus éternellement protéger et cela lui donnait bien trop d'importance, tout comme aux hommes .Devenir son propre rempart, se remplir chaque jour de ce que nous sommes sans l'autre.